Aujourd'hui:

Asec Mimosas: Aristide Bancé dope les Actionnaires

Asec Mimosas: Aristide Bancé dope les Actionnaires

Le premier match de la saison de l'Asec Mimosas, face à l'As Denguélé, le dimanche 20 novembre 2016, était l'occasion de revoir Aristide Bancé, l'international burkinabè, qui a fait les beaux jours du RC Daoukro. Une ''star'' dans la Ligue 1 dont les premiers pas ne devraient pas passer inaperçus.

Les supporteurs de l'Asec Mimosas ne voulaient, en tout cas, pas se les faire conter. Et comme il fallait s'y attendre, les Actionnaires qui avaient depuis longtemps, déserté les gradins des différents stades où leur équipe se produisait sont venus en grand nombre. Les fans clubs du joueur étaient partout dans le stade Robert Champroux de Marcory. Même si la capacité du stade (2.500 places) ne garantit pas une recette record, pour l'image de la Ligue 1, la Ligue professionnelle s'est frottée les mains, tout comme le diffuseur, Canal+. Et pour combler tous ceux qui sont venus, l'Étalon a eu une prestation majuscule. Auteur de deux passes décisives et d'un but tout en puissance sur coup franc des 25 mètres. Rien que ça, Aristide Bancé a réussi son entrée sous ses nouvelles couleurs. Aristide Bancé aurait pu faire le choix du lucratif en s'exilant dans le Golfe ou en Asie, mais il s'est lancé un autre défi avec les Jaune et Noir qui n'ont plus gagné le titre national depuis six ans et qui courent derrière une autre consécration continentale depuis 1999. A l'Asec, il apportera évidemment son expérience. Mais en même temps cette arrivée présente un autre avantage : le marketing. Car avec Bancé dans l’effectif, les dirigeants ont de quoi booster la mobilisation des Actionnaires qui vont se déplacer pour venir voir le géant burkinabé marquer des buts. Même si à 32 ans, le joueur tend plus vers la retraite, il apportera son aura à un groupe jeune, mais qui regorge énormément de talents. Aristide Bancé découvre son 18e clubs en 16 ans de carrière. En décidant de signer chez les Jaune et Noir, le joueur voulait s'assurer d'avoir les meilleurs conditions de travail pour rester performant dans l'optique de la Can 2017. ''C’est un choix sportif que j’ai eu à faire en signant à l’Asec. C’est un grand club africain. Cela est connu de tous, il a des infrastructures adéquates et une organisation professionnelle. Ce n’est pas toutes les équipes sur notre continent qui ont ce type d’installations. J’ai retrouvé à l’Asec l’image et certaines caractéristiques des clubs professionnels en Europe.'', expliquait-il au moment de poser ses valises à Sol Béni. Les supporteurs de l'Asec Mimosas peuvent se frotter les mains. Tout comme la Ligue professionnelle. Car le joueur a dopé les Actionnaires qui vont se déplacer en masse pour voir leur nouvelle recrue à l’œuvre.

Guillaume AHOUTOU

A- A A+